Hello amis maquettistes,

Je tenais à vous présenter dans ce post la première partir de mon montage du Mig-29 Fulcrum UB/GT. Il s’agit d’un kit Revell au 1/32. Lorsque j’ai eu la boîte entre les mains pour la première fois et avant ouverture, je me suis douté que je n’allais pas être déçu par son contenu.

Ce sentiment s’est confirmé à l’ouverture. La boîte est bien pleine avec 6 grappes biens remplies. Les deux demi-fuselages prennent de la place et on se rend compte tout de suite qu’une fois terminer, la réalisation va prendre de la place.

Attaquant le Mig-29, avion que j’aime beaucoup par rapport à sa ligne agressive, j’ai voulu tout de suite améliorer le montage par de la photo découpe. Quelques recherches plus tard sur le net et auprès de divers fabricants, je trouve les sets intérieur / extérieur du Fulcrum pour une vingtaine d’euros, ce qui n’est vraiment pas cher pour du 1/32. La commande est faite….

Deux décorations sont possibles en livrée, la russe et l’allemande. Je partirai sur la russe mettant quelques pointes de couleur chaude sur cet avion….

Le Kit :

 Les pièces sont de très bonnes factures, pas grand-chose à dire. La gravure en « creux » est très fine et déjà, pas mal de détails sont visibles. On notera un excellent détaillage sur les réacteurs. Malheureusement, ceux-ci une fois en place ne seront plus visibles. La planche de décalcomanies pour les deux versions est très bien fournie.

1

2     4

3

     La photo découpe :

Acquise auprès d’Eduard, les pochettes (pour intérieur / extérieur) sont composées en tout de 9 grappes avec une multitude de pièces (parfois très petites)…. De quoi se régaler. Sans pouvoir attendre plus longtemps, j’attaque le montage.

5

Le montage commence naturellement par les sièges et le cockpit. On aurait aimé avoir un petit plus de détails sur ces parties du kit. Mais, la photo découpe aidant, on ne sera pas déçu du résultat. La réalisation des harnais (8 pièces de PE chacun) promet un long moment d’assemblage et un peu de retardateur de cyano est le bienvenu pour avoir un petit peu de temps pour aligner parfaitement les assemblages.

6     7

8     9

10     11

Une fois terminé, les sièges sont vraiment convaincants et on a hâte d’attaquer la mise en peinture ainsi que les jus pour voir le résultat.

12

13     14

Le cockpit reçoit également son lot de PE bien garni. La compréhension de la pose est parfois un peu compliquée et des essais à blanc sont nécessaires avant d’attaquer la lime ou le découpage.

15     16

17     18

19     20

21

Le tableau de bord est également un gros morceau de PE puisque celui en plastique disparait presque totalement. Un ajustage rigoureux est nécessaire afin de pouvoir ensuite insérer le tout dans le demi-fuselage de l’extrados. Mais, ne gâchons pas notre plaisir. En arrivant au terme, on obtient un TdB de très belle facture avec une instrumentation bien visible à cette échelle et surtout très observable kit terminé avec verrière ouverte.

23     24

25     26

 

29     30

La mise en peinture des sièges  et des harnais.

27     28

Concernant les entrées d’air, les pièces de PE proposent deux solutions : ouvertes ou fermées. Je choisi la solution fermée.

31

Les réacteurs : Ici, un gros travail de peinture et patine s’impose si on veut vraiment fignoler le résultat, malgré que ces parties ne seront pas visible une fois le tout refermé. J’ai travaillé les tuyères avec une base de noir mat et ensuite des pigments tamiya.

33     42

44     45

46     47

59     60

La pose de la PE continue sur l’intrados, notamment au niveau des puits de trains ou pas mal de pièces viennent s’y loger. Pas mal de découpe de plastique est nécessaire.

36      38

39     50

J’ai attaqué un détaillage maison des trains avec du fils de cuivre de 0,5 mm

49

Vu a taille de l’avion, je décide de travailler par sous-ensemble, voir même de peindre également en sous-ensemble si les ajustements sont bons. Et là, bonne surprise, tout est nickel, pas besoin d’une goutte de mastique…. J’en aurai juste appliqué un peu lors de la fermeture des deux demi-fuselages (au niveau du nez de l’appareil), mais rien de bien méchant….

57     58

Je m’attaque aux dérives et aux volets. Voulant donner de la vie au kit, je décide de charcuter les dérives et les volets des ailes pour leur donner une petite inclinaison, ce qui à mon sens est agréable à l’œil. 

51     52

53      54

56

De la PE est prévue pour la grande verrière avec le système de fermeture et les rétroviseurs.

61     62

 

J’ai poursuivi par les pneumatiques, la mise en peinture des dérives en trois couleurs, de l’intérieur des trappes de trains et le pré-ombrage des sous-ensembles

63     67

68     69

70     64

65      66

 

Un montage à blanc des différents sous-ensembles…. Effectivement, il va falloir prévoir de la place dans la vitrine….

71

73

74

FIN DE LA PREMIERE PARTIE ….