Bonjour à tous,

Voici une réalisation d'un EA 6A Wild Weasel. Il s'agit d'un kit relativement ancien qui accuse le poids des années. Sa réalisation m'a causé pas mal de soucis à cause de ce fait. Mais j'ai pris beaucoup de plaisir à le réaliser. La mise en croix des ailes a été un grand moment. Il s'agit d'une echelle 1/48. La peinture a été réalisée entièrement à l'aérographe.

A

B   C

D   E

F   G

 

Un peu d’histoire :

Wild Weasel (en français: belette sauvage) est le surnom donné aux avions de l’ USAF chargés de la dangereuse tâche de suppression des défenses aériennes de l'ennemi. Ce nom d'animal provient du projet éponyme, premier dédié aux avions de détection et de suppression des SAM.

Le code choisi à l'origine était Ferret (Furet), mais il a été changé, car déjà été utilisé pendant la seconde guerre mondiale par les avions de contre-mesure (ancêtre de la guerre électronique).

Ce type d'avion correspond à la doctrine d'emploi américaine qui vise à créer un appareil spécifique pour chaque tâche. De manière simplifiée, le travail des Wild Weasel est un rôle d'appât : il s'agit de pousser les défenses anti-aériennes ennemies à émettre des ondes radar (illuminer) pour désigner l'avion. Ces émissions sont alors tracées jusqu'à leur source par le wild weasel ou ses équipes de soutien aérien, qui peuvent ainsi la localiser, la viser et la détruire.

Une analogie simple est le jeu de cache-cache dans le noir, où il est possible d'allumer une lampe-torche pour chercher les autres joueurs. Mais cela révèle la position du joueur aux autres, qui peuvent ainsi le localiser rapidement.

Le concept de Wild Weasel a été proposé initialement en 1965 au début de la guerre du Viet Nâm pour contrer les menaces croissantes de missiles sol-air nord-vietnamiens, grâce à des équipages volontaires utilisant le modèle F à deux sièges en tandem du F-100 Super sabre équipé de missiles anti-radar Shrike. Cependant, le F-100F Wild Weasel  avait une cellule dont le premier vol datait de 1956 et n'avait plus les performances requises pour survivre dans un environnement aussi menaçant.

C'est pourquoi ce rôle a été transféré au cours de l'été 1966 au EF-105F Thunderchief. Cet appareil était une bien meilleure plate-forme et disposait d'un radar plus moderne, d'un équipement de brouillage et d'un armement plus lourd. Il a par la suite été remplacé par une version plus avancée : 61 F105F ont été convertis en F-105G Wild Weasels III.

Cependant, la production du F-105 a été arrêtée en 1964. L'usure prématurée des cellules dédiées à cet usage et le besoin d'un appareil plus sophistiqué ont entraîné la conversion de 36F-4C, renommés EF-4C Wild Weasel IV. Le F-4E, version plus avancée du Phantom, avec canon embarqué deviendra la base des Wild Weasel V. 106 F-4G ont été construits, avec un premier vol en 1975. Le service opérationnel a démarré en 1978.

Cet appareil a pris part à la guerre du golfe en 1991 et est resté en service jusqu'en 1996. Cela a été la dernière affectation opérationnelle du F-4.

Aujourd'hui, le rôle de Wild Weasel est assumé par les F-16CJen  service depuis 1993, utilisant les versions C/D et Block 50D de cet appareil dont la production a commencé en 1991.

Depuis 1985, le missile anti-radar utilisé par l'USAF et l’aéronaval de l’US Navy est l’AGM-88 HARM.

Le 21 janvier 2008, l'USAF annonce avoir réussi le premier tir d'un missile anti-radar depuis un engin-cible QF-4 Phantom II qui était télécommandé depuis une station au sol à Holloman Air Force Base. Ce type d'application permettrait d'utiliser des appareils normalement voués à la destruction et limiterait l'exposition de pilotes embarqués.

Le montage en image :

1  2

3  4

5  6

7  8

9  10

11  14

17  IMGP0012

IMGP0014  IMGP0015

IMGP0016  IMGP0017

IMGP0018  IMGP0019

IMGP0020  IMGP0021